Gabrielle Carle: récit d'une championne de la NCAA

Gabrielle Carle ne cesse d'impressionner: Championne nationale NCAA, sélection à la Coupe du Monde 2019 avec l'équipe nationale senior canadienne, honneurs académiques (Elite 90 Award), but spectaculaire en demi-finale NCAA, et bien plus!


À 15 ans, elle a entamé le processus universitaire avec nous, et déjà ses ambitions étaient très hautes. Gabrielle a été généreuse de son temps en nous accordant cette entrevue, entre 2 compétitions d'équipe nationale.


Pourquoi as-tu pris la décision de jouer et d’étudier aux États-Unis?

"J’ai pris la décision de jouer et d’étudier aux États-Unis parce que la ligue universitaire NCAA m’offre l’opportunité de jouer à un haut niveau tout en poursuivant mes études. Le soccer et les études sont deux parties importantes de ma vie et je suis reconnaissante de ne pas avoir eu à choisir entre l’un et l’autre grâce à la NCAA."

Qu’est-ce que tu trouves spécial de ton université?

"J’adore étudier en Floride. Le campus à FSU est magnifique, et avec 40 000 étudiants, c’est un campus très actif, il y a toujours quelque chose à faire."


Quelle est la majeure différence entre les États-Unis et le Québec selon toi?

"La langue est définitivement un aspect différent entre le Québec et les États Unis, mais on s’y habitue rapidement. Les Américains sont aussi de très grands fans du sport et portent avec fierté les couleurs de leurs équipes. Cet aspect crée une ambiance vraiment unique sur les campus américains."

Comment Sports Ambitions t’a aidé dans ton processus universitaire?

"Sports Ambitions a été d’une grande aide dans mon processus universitaire. Le processus de recrutement américain est assez intimidant, mais Sports Ambitions m’a guidée et supportée à chaque étape du processus. J’ai entamé le processus avec eux alors que j’avais 15 ans, et à ce moment je crois qu’une trentaine d’universités étaient intéressées par moi."





Comment as-tu vécu ton expérience avec l’équipe?

"J’adore mon université. J’étais définitivement nerveuse ma première journée sur le campus, mais ce sentiment est rapidement passé après avoir rencontré l’équipe et avoir vu à quel point tout le monde, joueuses et entraîneurs, avait l’air heureux et à l’aise dans l’environnement de l’équipe. Ça m’a pris très peu de temps pour me sentir chez moi à Tallahassee."


Décris un peu une journée dans la vie d’un athlète NCAA.

"Mon équipe universitaire s’entraîne l’après-midi. Donc, je vais en cours le matin, m’entraîne l’après-midi et étudie le soir. Notre horaire est différent dépendant du semestre. En automne, on est en saison alors tout est plus centré sur l’équipe, le soccer a la priorité. Au printemps, on a un peu plus de temps pour nous. On ne s’entraîne pas les fins de semaines."


Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite de partir pour les USA basé sur ton expérience?

"Partir aux États Unis n’est pas une décision légère à prendre parce que s’en est une qui va influencer les 4 prochaines années de ta vie. Je pense que c’est une aventure qui en vaut la peine, pour ma part partir aux États Unis m’a fait grandir autant sur le plan humain que côté soccer."


As-tu une anecdote particulière sur ton parcours?

"FSU m’a recrutée comme attaquante latérale. Une semaine avant mon premier match universitaire, l’arrière latérale de mon côté a déchiré son ligament croisé antérieur. Mon coach m’a donc demandé si je pouvais jouer quelques matchs à cette position le temps qu’il trouve une joueuse pour y jouer en permanence. Deux ans plus tard et non seulement je suis toujours défenseur latérale à mon université, mais j’y joue maintenant aussi en équipe nationale."


Un gros merci à Gabrielle, ce fût un honneur pour nous d'avoir eu un certain impact dans sa carrière. Nous sommes persuadés qu'elle continuera d'être une fierté pour les athlètes du Québec!


Voir son profil


Sports Ambitions  © 2020
Made by